01/08/2006

PARCE QUE C'ETAIT LUI, PARCE QUE C'ETAIT MOI ...

01:21 Écrit par Friduchita dans Diego y Frida | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : diego, frida |  Facebook |

Commentaires

je suis jaloux et possessif et je sais que tu as raison. Mais de là à l'admettre...il y a un pas que je n'arrive pas encore à franchir. Trop jeune sans doute hahaha...

buenos dias!

Écrit par : Gregg | 01/08/2006

Hola Voy dejando charcos a mi paso.
Noto que estoy desapareciendo.
Como siga haciendo este calor me voy yo tb a la playa.
Si quieres venirte conmigo estás invitada. ; )
Yo llevo la nevera con cervecitas y la música.:)lollllllll
Muy bueno este post...
Me gustó tu conclusión final:)
Un saludo.

ps merci de ta visite.....

Écrit par : Fanyaré | 01/08/2006

Si... On a compris cela on a tout compris à l'amour pour qu'il dure....

Écrit par : Alexandre | 01/08/2006

et donc ça ne s'arrange pas avec l'âge... ben ça promet encore de belles années de joie et de rire...pffff

Écrit par : Gregg | 02/08/2006

;o) En effet, tout est dit ! que dire de plus ? Que demander de plus ?? rien…
Je te souhaite une excellente soirée Hasta prontito ;o)

Écrit par : David | 02/08/2006

Sempre... Quelle énergie de vie que celle de Frida et quelle passion . Cela m'a aidée à continuer autrefois...

Écrit par : Blue | 02/08/2006

Bonjour, J'ai tenu compte de ton commentairepour la photo d'aujourd'hui!
Bonne journée à toi.
A+
Ton titre me fais penser à M.Sardou.

Écrit par : Bruno | 03/08/2006

ho Frida! donde estas? (ou un truc dans le genre, je me comprends)

Écrit par : Gregg | 10/08/2006

Les commentaires sont fermés.