27/10/2006

EMOTION

prospero10

 

Journée pleine d'émotion...

Cet après-midi, répondu au SOS lancé par mon petit frère de coeur (Olivier), je l'ai senti vraiment paumé mais je garde une totale confiance en lui, en sa bonté, sa gentillesse, son humanité. Et bien sûr en son talent qui, tôt ou tard, sera reconnu à sa juste valeur, j'en suis persuadée.

Allez voir son blog (sur lequel vous pourrez admirer son travail de peintre), il suffit de taper "Olivier Markovich" dans Google. Merci pour lui ! Je pense qu'il a besoin de preuves de sympathie, de messages encourageants.

Et puis ce soir j'ai eu, peut-être pour la première fois, une discussion de fond avec ma mère, elle se dévoile enfin, je la découvre humaine, vulnérable, loin, très loin de cette "walkyrie" un peu tyrannique qu'elle a toujours représenté à mes yeux.

Le mystère qui plane toujours plus ou moins sur l'identité de son père (dont tout ce qu'on sait depuis que ma grand-mère a lâché le morceau un soir de picole est qu'il était Indien, pas d'Inde, Indien latino) la tracasse, elle aimerait que ma grand-mère (90 balais bientôt) n'emporte pas l'histoire dans sa tombe. Seulement je crains que cela ne soit peine perdue; ma grand-mère a relégué le souvenir bien loin dans sa mémoire, volontairement ou pas et je doute qu'elle y revienne encore. Déjà qu'elle m'a raconté n'imprte quoi en me disant que ma mère avait voulu avorter lorsqu'elle a su qu'elle m'attendait... (confusion avec sa propre histoire ??) ; ma mère a démenti, je la crois (je ne me suis jamais sentie fondamentalement non désirée) et m'a dit une chose que je trouve très belle : lorsqu'elle m'attendait, elle "savait" que c'était une fille, elle était folle de joie et passait son temps à regarder des tableaux, portrait de femmes qu'elle trouvait belle pour que je le sois aussi.

Résultat : je suis peut-être un thon mais cela m'a donné le goût de la peinture :-))

 

00:16 Écrit par Friduchita dans les deux vies de Frida | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

tracasseries je vois que cette histoire familiale te tracasse aussi...et c'est normal. Tout le monde cherche à connaître la vérité sur soi, sur ses origines. Je te souhaite, ainsi qu'à ta maman, de trouver les réponses à vos questions.
Mais où as-tu donc été chercher que tu étais un thon?

Écrit par : Gregg | 27/10/2006

Thon, thon, thon !... Espadon, oui!!! C'est si beau un espadon avec son épée fièrement brandie ! Ta mère avait raison de regarder des tableau de femmes belles en t'attendant. Ca marche. La preuve est là ! Mil besitos. Al

Écrit par : Crocodoux | 05/11/2006

Les commentaires sont fermés.